Simplon



Guidage vocal

Ligne centenaire du col du Simplon Découvrez toute son histoire / Un passage de contrebandiers

Histoire de la route du Simplon

Le col du Simplon (2005 m) relie le canton du Valais, à partir de Brigue, au Val Divedro et à Domodossola en Italie du Nord. Ouvert toute l’année, le col est considéré comme l’un des plus beaux passages des Alpes.

Le Simplon était déjà fréquenté à l’âge de pierre. Mais jusqu’au XVIIe siècle, il était principalement utilisé par les contrebandiers et les mercenaires, car l’étroite gorge de Gondo paraissait infranchissable, même aux maîtres d’œuvre de la période romaine. C’est le négociant Kaspar Jodok de Stockalper qui, au milieu du XVIIe siècle, commença à emprunter le col du Simplon pour le transport du sel à dos de bêtes de somme depuis la Méditerranée et en retira une fabuleuse richesse. Le monumental palais Stockalper à Brigue est le témoin de cette époque.

Vidéo 100 ans de la ligne du Simplon

Les canons de Napoléon

La première route du col adaptée aux véhicules remonte à Napoléon, qui voulait se rendre dans le Sud avec des canons. Un bon siècle plus tard, le tunnel ferroviaire traversant le Simplon, long de 19 km, a été ouvert en 1906, ce qui lui valut d’être le plus long tunnel au monde jusqu’à il y a encore quelques années. Grâce au train, on peut maintenant assurer le transport de voitures entre Brigue et Iselle en toute sécurité en hiver. La route du col du Simplon est, en principe, praticable tout au long de l’année, mais il peut arriver que la passage du col soit temporairement fermé en dépit de nombreuses galeries de protection.

Le Fletschhorn vu du sommet du col du Simplon (Musée de la communication)
Le Fletschhorn vu du sommet du col du Simplon Source (1923): Musée de la communication

À partir de Brigue, la route gravit la montagne en longues courbes. À mi-altitude environ, le pont du Ganter franchit le Gantertal. La structure moderne et de conception audacieuse du pont s’intègre parfaitement dans le paysage. Au niveau du col, à 2005 m, se trouve l’hospice des chanoines bernardins et un aigle royal de huit mètres de haut rappelle la seconde guerre mondiale. Un regard en arrière offre une vue magnifique sur la chaîne des Alpes bernoises avec le Bietschhorn et les flancs des glaciers des sommets de plus de 4000 mètres du Fletschhorn et du Weissmies.

En longeant la place italienne et des mines d’or

Dans la partie méridionale du col, la voie vers l’Italie longe Simplon Village. Le style de construction avec les toits en plaque de pierre typiques rappelle le voisinage italien et la place du village ressemble à une place italienne. La route continue ensuite, par des galeries et des tunnels, à travers l’étroite gorge de Gondo encaissée entre des parois de granit. Dans le petit village de Gondo, on peut visiter des mines d’or et l’on peut bifurquer ici, vers l’Ouest, dans l’une des vallées suisses les plus reculées, le Zwischbergental. À Gondo se trouve également le poste-frontière vers l’Italie.

«Ponte alto» dans la gorge de Gondo Source (1930): Archives PTT

Chiffres clés de la ligne du Simplon

Le car postal, via le Simplon et dans le reste du Valais, s’est tout d’abord développé de manière assez tranquille.

1806

Les premières diligences postales franchirent le Simplon après l’achèvement de la route du Simplon par Napoléon.

Le Simplon fut ainsi le premier col alpin a être ouvert au transport postal de voyageurs.

1919

Les cars postaux commencèrent à conquérir les Alpes. Le premier car postal a desservi le col du Simplon le 21 juin 1919.

1919 - 1954

Les cars postaux circulaient en été; c’était la première poste alpine suisse.

En hiver, la liaison était assurée par des diligences postales.

1954

La dernière diligence à franchi le col en 1954.

1954 - 1970

La liaison était assurée uniquement par les cars postaux, en été comme en hiver.

Lorsque le col était fermé, la liaison était effectuée à partir d’Iselle.

2000

Jusqu’à l’introduction du PubliCar en 2000, les conducteurs qui assuraient le dernier service de nuit dormaient à Gondo. Le lendemain matin, ils assuraient le service du matin en direction de Brigue.

Le PubliCar entre Simplon Village et Iselle a été introduit à partir de l’été 2000. Cette offre de bus sur appel constituait un complément à l’offre régulière sur la ligne CarPostal Brigue-Simplon-Gondo-Iselle.

2007

À partir de l’ouverture des NLFA, les cars postaux circulèrent également en hiver jusqu’à Domodossola, simplement en horaire réduit.

2016

À partir de l’été 2016, CarPostal avait créé un nouveaux service pour les passagers avec des vélos: tous les jours, un car postal avec une remorque pour vélos partait en direction du col du Simplon Cette remorque permettait de transporter jusqu’à 20 vélos.

2018

La capacité d’accueil des vélos a été étendue un nouvelle fois au début de la saison estivale sur la ligne du Simplon, particulièrement appréciée. Actuellement, deux courses avec remorques à vélos sont assurées le matin et l’après-midi.

Environ 105 000 passagers sont transportés annuellement le long de la ligne du Simplon.

Téléchargements

Télécharger le PDF (3)

  • Diligences postales: temps de trajet et frais de transport

    En route en diligence et en car postal

  • Découvrez les temps anciens du Simplon

    Entretien avec le dernier postillon du Simplon.

  • Prix du transport de voyageurs (uniquement en allemand)